Quand on perd son amour, c'est l'mour qui nous perd

par June  -  20 Octobre 2014, 20:16

Peu importe dans quel monde. Cette alchimie l'emporte sur nous.

J'ai penser la perte comme une fatalité. La passion est aux hommes ce que la mort est à nos vies. Aussi indispensable qu'esclave l'une pour l'autre.
J'aimerais recommencer.
Est-ce que tu me permettras de te rencontrer encore une fois? De nous présenter à nouveau et d'effacer de nos mémoires, comme si cela n'avait jamais existé, tout les bonheurs et toutes les peines, tout les souvenirs que nous avons bâtis?

Chaque fois que je parle, c'est ma maxime. Je laisse s'envoler un mot et je rêve de le ravaler, de le digérer, de le corriger. Je construit, puis je démolie, prisonnière du soucis de mieux faire, qui à mon niveau, s’apparenterais plus à un toc. Je trace et je gomme, je retrace, je regomme et ainsi de suite depuis 18ans.